News‎ > ‎Archives‎ > ‎

Retour du Rallye de Wallonie

publié le 26 avr. 2010 à 12:50 par Serge Fabry   [ mis à jour : 30 juil. 2011 à 15:00 ]

Pour sa 27e édition, le rallye de Wallonnie avait invité les ténors du championnat hollandais, pas moins de 13 WRC et 2 Super 2000 étaient au départ. Avec un tel plateau au départ, le N°23 sur nos portières était justifié.

Ce week-end à Namur, le parc d’assistance ressemblait à s’y méprendre à un parc du championnat du monde des Rallyes.

 

Au vu de la concurrence, notre objectif était d’intégrer le Top 20.

Après une citadelle prudente, les choses sérieuses commençaient le samedi matin par la spéciale de Wartet, dans laquelle nous signons un 22e temps Scratch. Par prudence, nous sommes partis en gomme tendre, la température ne cesse de monter et les pneus se dégradent vite.

De retour à l’assistance, nous chaussons des gommes dures, la voiture a plus de grip et les temps en spéciale s’améliorent. Pour la dernière boucle du jour, Francis essaye un autre « set up » pour rechercher une meilleure efficacité.

Ce choix s’avère peu judicieux, le train avant est difficile à cerner, Francis a l’impression d’avoir deux trains roulants en conflit constant, l’avant qui se dérobe et l’arrière qui est rivé au sol.

Difficile d’aligner des chronos, la voiture est dangereuse à conduire et Francis n’est pas en confiance. Dans la dernière spéciale du jour (Crupet), un kilomètre après le départ, dans le droit serré, l’arrière se dérobe et tape les rails de sécurité. Reparti inquiet, Francis réalise un mauvais temps, laissant échapper 18 secondes à Gaban.

Au TRC final, l’équipe lui annonce qu’il n’a plus de pare choc arrière, donc plus de plaque d’immatriculation.

Hugues et Joëlle partent immédiatement à la recherche de la pièce sur la spéciale.

Arrivé à Namur, un coup de fil de Hugues rassure Francis, le bouclier arrière est retrouvé en bon état, il le redescend d’urgence à l’assistance. Nous voila rassuré, nous serons au départ dimanche matin.

La journée du samedi se clôture par une assistance de 45 minutes, cette longue assistance est mise à profit pour refaire tous les réglages et remettre le pare choc en place.

Dimanche matin, nous sommes heureux de repartir 19e au classement général, à 15 secondes de Gaban qui nous a passé dans la dernière ES de Crupet.

Il faut savoir que Pascal Gaban, a bénéficié d’un temps forfaitaire de 7 minutes dans la première spéciale de Mohiville suite à la sortie de Hubert Deferm.  Ce temps lui est favorable de minimum 20 secondes par rapport à notre temps. Malgré notre réclamation auprès de la direction de course, le temps est maintenu et Pascal sans se battre gagne minimum 20 secondes sur nous, c’est la course!

Dimanche matin, dans la ES de Malonne, Francis retrouve une voiture efficace à 100%. Dans un bon rythme et en confiance les deux premiers tiers de la spéciale sont à peine parcourus, que la transmission ne répond plus, nous sortons de la spéciale au ralenti effectuant par la même occasion un tour trop peu. Arrêtés sur la liaison, nous constatons que le cardan arrière gauche a cédé, c’est l’abandon.

 Merci à toute l’équipe, vous avez été formidable!  

Comments